29 mars 2010

Lobbying et santé publique - Le cas des benzodiazépines

Je souhaiterai attirer votre attention, une fois n'est pas coutume, sur un article publié sur le blog de Véronique Queffélec, consultante en affaires publiques, au sujet des benzodiazépines en France (1990).

Cette étude de cas démontre encore l'intérêt d'une campgne de lobbying proactive, mêlant communication politique et relations publiques, dans un objectif purement économique. Redoutant l'arrivée d'un concurrent fabriquant des benzodiazépines (classe de médicaments ayant en commun une action de tranquillisant, sédatif, hypnotique et anticonvulsivant), un grand groupe pharmaceutique, avec l'appui de la communauté scientifique, a ainsi réussi a bloqué son entré sur le marché.

Je vous invite à lire cet exemple de lobbying proactif pour plus de détails. Il ressort néanmoins l'importance, au point de vue de la préparation d'un playdoyer auprès des élus et décideurs publiques, de savoir conjuguer la parole de l'expert scienfitique à celle de l'économiste. Une fois démontré l'intérêt scientifique et économique d'une mesure, il est relativement simple, sous couvert de la défense d'une cause d'intérêt général, de promouvoir une mesure particulière.

Aucun commentaire: