14 janvier 2010

Le rôle de l'eMarketing dans la prospection en affaires publiques

En rédigeant un devis pour une cliente et amie, responsable d'un cabinet de conseils en affaires publiques, j'en suis venu à me demander quel rôle l'eMarketing pouvait jouer en matière de prospection. Alors concrètement parlant, quel peut être la valeur ajoutée d'une stratégie de marketing en ligne au service de la prospection dans le milieu des affaires publiques ?

L'eMarketing au service de la prospection


eMarketing et eCommerce


L'eMarketing, en tant promotion de biens et services sur Internet, apparaît comme un puissant outil de prospection afin d'acquérir et fidéliser de nouveaux clients. De la création d'un site web optimisé pour les moteurs de recherche à la mise en oeuvre d'une stratégie de référencement payant, l'eMarketing offre de formidables opportunité en matière d'eCommerce.

eMarketing et affaires publiques


Cependant, qu'en est-il dans le secteur particulier des affaires publiques, dont l'acquisition des clients se fait généralement via une logique de réseautage et cooptation ? En effet, la majorité des lobbyistes que j'ai pu côtoyer utilisent ces méthodes de prospections : en général, la fréquentation des clubs privés et la multiplication des appartenances à tel ou tel cercles officieux permet de nouer efficacement des contacts. Certains utilisent également les relations presses en complément, afin d'acquérir une visibilité ciblé au sein de publications politiques spécialisées. Mais dans quel mesure le profil du consultant en affaires publiques est amené à intégrer l'influence en ligne ?

Le site web vitrine, comme stratégie passive


De nos jours, la majorité des cabinets de conseils en affaires publiques possèdent un site web "vitrine", simple plaquette virtuelle de leurs offres et services. Cette stratégie de visibilité sur Internet, relativement passive, permet bien plutôt d'informer un prospect existant que de développer son portefeuille client. Cependant, certaines stratégies plus proactive pourraient s'avérer payante, surtout en période de crise.

Le référencement naturel et payant comme stratégie proactive


C'est le cas notamment du référencement naturel. En effet, être capable de se positionner efficacement sur une série d'expressions clefs, à fort potentiel de trafic et converion, peut s'avérer un atout majeur. Je pense notamments aux expressions tels que : "conseils en affaires publiques", "cabinet d'affaires publiques", etc. Une telle stratégie doit s'appliquer au moment de la création ou refonte d'un site web et permet d'acquérir, au fil du temps, une visibilité extrêmement ciblée.

Si le référencement naturel vous semble une stratégie ardue à mettre en place, pourquoi ne pas investir dans le référencement payant, en utilisant par exemple le programme Google AdWords ? Certains cabinets spécialisés dans le conseil en affaires publiques ont déjà opter pour une telle stratégie. Sans les nommer, il vous suffit d'entrer des requêtes telles que "conseils en affaires publiques" sur Google.fr ou "lobbying" sur Google.be pour s'en apercevoir.

La question toujours en suspens


Maintenant, ce que je souhaiterai savoir, c'est si effectivement une stratégie d'eMarketing a porté ses fruits. Et je crois que seuls les intéressés, en l'occurence les cabinets de conseils en affaires publiques, peuvent me répondre. Alors, n'hésitez pas à laisser un commentaire ou me contacter par email.

Aucun commentaire: