12 février 2008

Retour sur la première Convention du MEDEF (8 février 2008)


Pour mon 100e post sur ce blog, j'ai décidé de vous faire mon compte-rendu très personnel de la première convention du MEDEF qui se tenait à Bruxelles, le 8 février.

Quand le MEDEF siège au Parlement européen


Ambiance Walt Disney au saint des saints ! La première convention du MEDEF commence fort avec l'entrée en fanfare de la présidente du MEDEF, Laurence Parisot, sur un tube de Mika, Grace Kelly. Evénement unique dans l'histoire du Parlement européen, la convention se tient en salle plénière, où siègent théoriquement les élus européens. Effets de lumière, effets spéciaux. Du jamais vu. La plénière est transformé ! Un écran géant surmonte le desk des speakers, encadré par deux écrans de télévision. Laurence Parisot, la présidente du MEDEF, dans le fracas des lumières et des sons, fait son entrée devant le gratin des grands patrons français délocalisés pour l'occasion de Paris à Bruxelles via le Thalys. Point amusant, son intervention sera ponctuée par l'apparition soudaine d'un coucou rouge en 3D (visible uniquement sur l'écran géant). Le thème de cette première convention, le benchmarking, se veut également singulier. Comme précédemment annoncé par Laurence Parisot lors de sa conférence de presse du 15 janvier : "Benchmarker, c’est la santé, cela veut dire ne pas être prisonnier de notre histoire, de notre façon de penser, se comparer en permanence et en priorité se comparer aux autres pays européens ". Et là je ne peux qu'applaudire. L'approche comparative est essentielle au sein du processus de création. Penser, c'est d'abord comparer. Cela me rappelle aussi quelques souvenirs de l'Ecole de guerre économique, et notamment l'approche transculturelle de la puissance et des stratégie d'intelligence économique de Christian Harbulot.

La présentation commence. Quatre temps forts au sein d'un programme très chargé :

  • « La nouvelle Europe » : Au lendemain de la ratification du traité européen simplifié pour comprendre l’impact sur les entreprises et les salariés européens
  • « La nouvelle consommation » : Quels sont les nouvelles attentes des consommateurs et les produits de demain ?
  • « La nouvelle entreprise » : Les moteurs des nouveaux salariés, les méthodes novatrices des nouveaux entrepreneurs
  • « Les nouvelles règles » : Suivre l’évolution de la gouvernance des entreprises et du capitalisme
Parmis les intervenants de qualité :

La raison de ma venue. Networking et business development oblige. La présence d'Alain Juillet, haut responsable chargé de l’intelligence économique, m'avait aussi attiré l'attention. Après une définition rapide de l'intelligence économique, il explique de manière très concrète les mérites de l'action en réseau au sein des tissus économiques régionaux.

A la fin de la convention, je vais discuter avec quelques bloggers spécialement choisi afin de développer la communication virale de l'événement. Après quelques échanges, je me dirige rapidement vers le buffet mis à disposition (gratuit, comment dans tous les événements à Bruxelles). Au bout de quelques verres, je quitte finalement le Parlement européen avec la sensation que le MEDEF s'est sensiblement amélioré en termes de communication.

Aucun commentaire: