6 juin 2007

Lobbying européen – L'intelligence économique à Bruxelles

Il s’agit ici d’ouvrir un cycle de trois articles consacré au dernier ouvrage de Daniel Guéguen intitulé Lobbying européen, publié aux éditions Europolitique, « Guide pratique ». Daniel Guéguen est le fondateur et dirigeant de Clan Public Affairs (groupe ESL & Network). Cet ouvrage, écrit par un professionnel des affaires publiques, offre un véritable panorama du lobbying au sein de l’Union européenne, décrivant très précisément les évolutions historiques, structures et méthodes de lobbying mises en œuvre au sein de la capitale de l’Europe, Bruxelles. Il permet en outre de produire une analyse comparée des pratiques culturelles du lobbying à Paris et Bruxelles. Il a été choisi pour sa grande praticité, la clarté et la simplicité de son énonciation.

Voici la liste des articles à paraître :



Lobbying et intelligence économique à Bruxelles


Ce premier article est dédié à l’intelligence économique à Bruxelles, dont Daniel Guéguen consacre un chapitre complet au sein de son guide pratique. Car l’objectif originel du Blog IE-Lobbying n’est-il pas d’abord de démontrer le lien naturel entre intelligence économique et lobbying ? L’intelligence économique constitue en effet un outil stratégique majeur dont le lobbying apparaît être le prolongement authentique. C’est dire que Bruxelles ne constitue pas seulement la place forte du lobbying européen, mais ouvre un marché en perspective aux consultants en intelligence économique : Une mission d'intelligence économique réussie à Bruxelles constitue pour l’entreprise cliente un outil stratégique majeur entraînant réorientations stratégiques, réorganisations industrielles, redéfinitions du département public affairs, renforcement du pôle affaires publiques. Voici donc la définition que donne un lobbyiste de l’intelligence économique : « La capacité d'obtenir des informations non publiques et de les analyser pour offrir (à l'entreprise, à l'association, au client), un avantage stratégique en termes d'anticipation, d'organisation, d'implantation, d'action, d'influence et d'aide à la décision ». Certes, cette définition peut sembler restrictive en ce qu’elle se focalise sur les sources d’information non-ouvertes (« non-publique »), alors que l’intelligence économique traite traditionnellement des sources ouvertes comme des sources fermées. Mais l’auteur s’empresse de préciser le catalogue des informations susceptibles d'être obtenues à Bruxelles via l'intelligence économique apparaît capital en termes anticipation, d’intuition du processus législatif :
  • Compte-rendu des Groupes d'experts du Conseil des Ministres
  • Ordre du jour, liste des participants et compte-rendu des Groupes comitologie
  • Obtention avant publication des projets législatifs et règlements communautaires
Daniel Guéguen rappelle aussi une différence fondamentale entre le lobbying à la française et la situation à Bruxelles : "La Légion d'Honneur n'ont ici aucun cours. L'appartenance politique, les clivages droite-gauche interviennent également peu dans la capacité de s'informer. Le vrai réseau bruxellois repose sur la reconnaissance mutuelle de compétences. Expérience, ancienneté, discrétion sont ici des mots-clés".

Mais pourquoi est-il facile d'obtenir de l'information à Bruxelles ? Plusieurs raisons sont invoquées, tel que notamment le fait que le processus législatif soit transparent, mais surtout du fait de la proximité informateur et informé. « Au moins 75%, des acteurs (fonctionnaires, élus, lobbyiste et journalistes) sont des deux côtés de la barrière, estime Daniel Guéguen, ils sont à la fois émetteurs et récepteurs d'information. Cette situation exceptionnelle tient au fait que les milieux socioprofessionnels et les ONG sont très associés au processus législatif : dès lors, l'échange d'informations entre décideurs et lobbyistes constitue une pratique naturelle ».

Dans tous les cas, cela démontre sans aucun doute que l'intelligence économique a un avenir plus que prometteur à Bruxelles et que le nouveau communiquant devrait la triple casquette suivante :

Le prochain article dédié à l’ouvrage de Daniel Guéguen sera consacré à l’ « historicité du lobbying européen ».

Aucun commentaire: