24 novembre 2006

Quand les firmes de lobbying lorgnent sur Google

Cette article n’est en somme que la traduction d’un post du blog anglais PSOTD, que je trouve particulièrement intéressant d'un de vue eMarketing. Une problématique qui m'intéresse tout particulièrement en raison de mon activité au sein d'une agence de référencement à Bruxelles.

Il apparaît que les firmes de lobbying aux Etats-Unis s’essaient aux Google AdWords (nom du système publicitaire du moteur de recherche Google qui affiche des annonces texte ciblées) Ces liens commerciaux sur Google.com peuvent être vérifiés à partir des recherches suivantes.

  • « Government relations »
    • Carmen Group Lobbying
    • Cicero Consulting
    • Cassidy & Associates
  • « Lobbying firms »
    • Public Policy Advocates
    • The Public Advocacy Group
    • Wheat Gov’t Relations

Cette recherche de visibilité était impensable il y a quelques années, alors que les firmes de lobbying préféraient axer leur démarchage sur une logique de réseau solide et construit pas à pas. En fait, cette recherche de visibilité par l’achat de liens commerciaux intervient aux Etats-Unis car les agences de relations publiques ou de publicité trustent la Toile et jusqu’à présent, même lorsque la requête sur le moteur de recherche Google était effectuée à partir des termes clefs de « lobbying ».

En un sens, la fonctionnalité Google AdWords obligent les entreprises qui recherchent de la visibilité sur le Web dans une optique de démarchage à s’adapter à logique Google et ses contraintes « sémantico-commerciales ».

Il fort probable qu'un jour les société de conseils en affaires publiques deviennent également des société de marketing en ligne.

Aucun commentaire: